AEROSUISSE : la nouvelle OAFA – bonne et pratique

Après un an et demi de travail de révision, la nouvelle ordonnance sur les aides financières à la formation aéronautique (OAFA) sera introduite le 1 janvier 2019. 

Ceci grâce à l’insistance de la Commission Formation, Recherche et Innovation d’AEROSUISSE (C-FRI) visant à établir une nouvelle règlementation. La règlementation actuelle manque en partie de clarté ce qui peut entraîner des problèmes d’interprétation et elle contient certaines revendications qui ne s’avèrent pas praticables, comme par exemple un contrat de travail de cinq ans obligatoire sitôt la formation terminée. La nouvelle ordonnance est plus transparente, plus clairement définie et elle élimine certaines incertitudes. En outre, les aides financières font la distinction entre aspirants suisses et étrangers (50 pour cent pour les Suisses, 30 pour cent les étrangers). De nombreuses discussions politiques à ce sujet sont ainsi réduites à néant.

En termes de promotion de la relève et afin d’attirer plus de pilotes potentiels, AEROSUISSE aurait vivement apprécié un apport de 60 pour cent et une acceptation de 130'000 francs pour les frais de formation (en termes réels il s’agit de 120'000 francs). Mais il est nécessaire de rappeler que les conditions pour les instructeurs de vol ont été améliorées. Dorénavant, la formation CRI est favorisée et la restriction concernant tous les instructeurs de vol est assouplie grâce au nouveau „certificat de travail“ au lieu d’un emploi. À l’avenir, le règlement prévoit aussi une aide pour les techniciens (personnel de maintenance pour aéronefs) ayant un certificat „A“ ou national. D’une façon générale, on peut affirmer que la nouvelle ordonnance bénéficie d’une large acceptation et qu’elle mérite l’appellation „bonne et pratique“. AEROSUISSE estime que la nouvelle ordonnance, par le biais d’un assouplissement des restrictions, apportera un soutien à plus de jeunes gens qu’auparavant.

Peter Wild, président C-FRI, AEROSUISSE

Revenir